La découverte du feu

Autrefois, les hommes vivaient sans feu. Seul le dieu de la foudre pouvait le contrôler et l’utiliser.

Cependant, le feu se trouvait également sur Terre…

La légende dit que le feu se trouvait dans une contrée lointaine et désertique, vers l’Ouest, là où les rayons du soleil et de la lune n’éclairaient pas, là où il n’y avait ni hiver, ni nuit, ni obscurité, mais un eternel printemps baigné de lumière. A cet endroit se trouvait un grand arbre, qui répandait à la fois lumière et chaleur, on l’appelait l’arbre de feu. Aucun humain ne s’était déjà rendu sur ces lieux.

Cependant, à cette époque, un jeune homme partit vers l’ouest armé de son arc. Ce fut un périple éprouvant. Il subit souffrances, privations, dût escalader mille montagnes, traverser mille rivières, combattre les animaux les plus dangereux et le froid et la chaleur. Il parcourut des milliers de kilomètres, des jours, des nuits, des années, jusqu’à ce qu’il atteint l’arbre de feu, gigantesque. Lorsqu’il s’approcha de l’arbre, il vit des centaines d’oiseaux becter le tronc et les branches de l’arbre, et chaque coup de bec produisait des étincelles. Il comprit donc le fonctionnement du feu, pris quelques branches, le frotta l’une contre l’autre, et essaya de reproduire les étincelles. Des étincelles jaillirent, et ce procédé fonctionnait également avec d’autres arbres. Il retourna donc chez lui, et apprit aux hommes le secret du feu.  Les hommes pouvaient des lors cuire les aliments, se chauffer, s’éclairer, se protéger des bêtes sauvages et faire fondre le metal afin de créer des armes et des outils.

Tags :