La découverte de la médecine

On attribue à Shen Nong, un des 3 augustes, la découverte de la médecine. En effet, autrefois, les hommes vivaient très dur, et ne connaissaient pas la médecine, pour la simple et bonne raison qu’ils ne connaissaient pas la maladie non plus.

La Reine mère vivait et régnait aux abords du mont Kunlun, à l’ouest de la Chine. Elle y cultivait également des pêches d’immortalité. Dans son palais, la reine avait pour la servir  un oiseau à trois pattes, aux yeux perçants et aux serres tranchantes, qui assurait jour et nuit la garde du Palais. L’empereur céleste avait chargé la Reine mère de prendre soin des pêches d’immortalité, et de veiller à garder closes et secrètes les portes des 3 grottes du Mont Kunlun.

En effet, celles-ci enfermaient toutes sortes d’insectes venimeux et d’animaux porteurs de maladie. Cependant, un jour, l’oiseau à 3 pattes entendit du bruit à l’entrée des grottes. Il s’approcha. Les animaux et insectes le suppliaient de les laisser sortir, ou au pire de leur laisser une fente afin qu’ils puissent prendre l’air. Au départ, l’oiseau était contre, car il savait à quoi il devait s’attendre. Les animaux continuèrent d’essayer de le convaincre, l’oiseau hésita, et finit par accepter. Il s’envola donc vers la chambre de la reine, et lui déroba les clés. A peine eut-il ouvert la porte que tous les animaux et insectes s’échappèrent. La reine et ses vassaux tentèrent de les arrêter, mais ceux-ci avaient déjà infiltré le monde des humains. A ce moment, les épidémies et les maladies atteignirent le quotidien des humains. 

A cette époque, vivait un certain Shen Nong, il était très intelligent et avait inventé l’agriculture.  S’inquiétant du sort des humains, et dans l’espoir de les sauver, il décida d’analyser toutes les espèces de plantes sur terre afin de connaître leur propriétés nocives et thérapeutiques.  Shen Nong passa des années à étudier les caractéristiques de chaque plante, et à expérimenter ses effets. C’est ainsi qu’il s'empoisonna soixante-dix fois en une seule journée pour mener à bien ses recherches sur les plantes vénéneuses. L’empereur Céleste fût rapidement mis  au courant du dévouement et du courage de Shen Nong, et pour le remercier, il lui fit cadeau d’une baguette magique avec laquelle il pouvait reconnaître immédiatement le caractère d’une plante. Shen Nong pût donc terminer ses recherches en toute sécurité et ainsi aider les humains à se soigner.

On attribue également à Shennong l’invention du thé. A la suite de ses recherches sur les plantes, et à force de s’intoxiquer, Shennong faisait bouillir de l’eau, afin de la purifier. Un jour, alors qu’il était assis au pied d’un arbre, une légère bise s’éleva, et fit tomber quelques feuilles dans l’eau frémissante. Il vit alors l’eau changer de couleur et se réjoui du parfum qui s’en dégageait. Il gouta et découvrit ainsi un breuvage riche en arômes et aux nombreuses vertus.

Shen Nong et la découverte de la médecine chinoise

Tags :