Caractères régionaux de la cuisine chinoise

Le riz spécifique de la Chine

La cuisine chinoise est aussi influencée par la géographie, les conditions climatiques et les ressources disponibles. Un dicton dit que « le Sud est sucré, le Nord est salé, l’Est est aigre et l’Ouest est épicé ».

Le principal féculent d'accompagnement est le riz dans le Sud de la Chine ; Dans le Nord, on lui préfère la farine de blé, qui sert à la confection de nouilles, de crêpes ou encore de pains à la vapeur.

Les habitants du Nord-est ont la réputation d'aimer les arômes forts comme celui de l'ail, du vinaigre et de la sauce soja. La cuisine est riche et généreuse. Il y a une présence dominante du blé (galettes, petits pains, raviolis, etc.).

Dans le Sud-est et au Centre de la Chine, les légumes (pousses de bambou, germes de soja, racines de lotus, etc.), les poissons et les crustacés d'eau douce sont particulièrement appréciés. Les plats aux goûts parfumés, frais et légers, sont agrémentés de gingembre, de vinaigre et de vin de riz.

La cuisine du Sud, est complexe et riche, sans goût dominant ; seule la fraîcheur prime. Tous les parfums y sont mariés. La cuisson à la vapeur est à l'honneur.

Les habitants du Sud-ouest aiment la nourriture épicée et pimentée. La consommation de ces épices permet de supporter le climat froid et humide de cette région.

Les habitants du Nord-ouest, sous l’influence musulmane, évitent le porc et lui préfèrent l’agneau, accompagné de cumin et de piments, ainsi que des galettes ou nouilles de blé.

L'Ouest, principalement constitué des plateaux du Tibet et de l'Himalaya, et où le climat est rude, a pour spécialité la viande et le beurre de yak.

Tags :