Ce septième volet de la première saison du documentaire « La Chine au bout de la langue »  de Chen Xiaoqing, présente la culture agricole et la récolte maritime dans différentes régions chinoises qui sont essentielles à l’alimentation quotidienne des locaux et des Chinois en général. En effet dans plusieurs régions, de nombreux Chinois dépendent d’une activité ou d’une production locale pour se nourrir chaque jour. Ils se servent des ressources environnantes afin de vivre, de s’adapter à la nature qui les entoure.

Des plaines fertiles, aux rivières ou mers abondantes, les Chinois sont toujours à la recherche de cet équilibre, de cette harmonie avec la nature et c’est encore plus vrai pour l’alimentation.

Les Chinois dans chaque région se transmettent leur savoir et leur savoir-faire de génération en génération afin d’aider les générations futures à subvenir à leurs besoins en se servant des ressources environnantes qui leur sont offerts par la nature.

Dans cet épisode, vous découvrirez pour plusieurs régions, leurs méthodes afin de récolter ses cadeaux de la nature de la meilleure façon possible et les recettes et spécialités locales qui en découlent.

Tout d’abord, le reportage nous fait découvrir la culture du riz glutineux dans une région montagneuse ce qui rend la tâche plus difficile. Le riz glutineux qui est depuis l’antiquité  la base de l’alimentation de plusieurs ethnies et de nombreuses recettes locales ont été créées autour de cet aliment. Il est l’aliment vedette de nombreux banquets et fêtes locales pour ces ethnies.

Cette culture comme la récolte maritime nécessite de grandes compétences professionnelles, que les anciens transmettent aux plus jeunes. Les Chinois récoltent des coquillages et des fruits de mers ordinaires pour les occidentaux mais aussi d’autres plus rares en occident comme le loturie ou l’abalone. Le commerce de fruits de mer est en commerce très rentable notamment chez les Chinois qui en sont très friands. Mais leur récolte n’est pas un travail facile et nécessite un grand savoir-faire.

Un autre produit de la mer est très apprécié en Chine, il s’agit du crabe qui fait partie de l’alimentation Chinoise depuis 4000 ans.  Notamment des crabes de certaines régions, qui sont plus réputées et plus gros, comme ceux issus du lac Tai. On y découvre de nombreuses façons de le cuisiner et de nombreuses recettes en sont issues.

De nombreuses récoltes côtières aux lacs existent, avec des cultures de tarot qui est un légume Hydrophile donc qui a un grand besoin en eau donc la création de champs monticules au bord de lacs est essentielle pour sa production.

Sur les plateaux, on retrouve plus de cultures céréalières comme l’orge que l’on nous présente ici dans une région montagneuse dans le sud du Tibet qui est l’aliment de base localement.

A découvrir également un potager géant en plein Pékin, d’un Chinois qui au milieu des immeubles vit en autarcie et s’auto suffit par ses diverses cultures.